LAST TRAIN + THE ANIMEN (10/03/16) – La Maroquinerie

LAST TRAIN + THE ANIMEN (10/03/16) – La Maroquinerie

En ce 10 mars 2016, de nombreuses affiches concert nous attiraient comme des aimants. Mais le plus puissant d’entre eux restait la perspective de reproduire notre claque orgasmique de 2015, ce dans une salle qui ne nous déçoit jamais !

Pourtant assez tardivement annoncés sur l’affiche, les suisses de THE ANIMEN nous paraissent ce soir comme une évidence à l’ouverture d’un concert rock’n’roll en bonne et due forme. L’assurance des HIVES, le brin de folie complètement classe à la WILL BUTLER, le plaisir de jouer ensemble, un touche de rockab’ et l’addition heureuse d’un orgue, d’un ukulélé ou d’un harmonica apportent au combo gratte/basse/batterie une vraie consistance. L’enchaînement des titres est fluide, on sent leur spontanéité nous emplir le cœur. Voilà, c’est comme ça qu’on tombe amoureux : quand tout paraît simple et qu’on ne s’y attend pas.

On a déjà vanté notre plaisir coupable à aller voir LAST TRAIN en concert. Les petits gars sont toujours aussi indécents d’arrogance dans la maîtrise, et d’humilité dans l’esprit. L’entrée en scène sur musique de fond western spaghetti, à l’instar des nombreux nouveaux titres joués ce soir, nous font saliver de la sortie du premier album, annoncé pour dans quelques mois. Une petite antisèche de remerciements plus tard, les montées de tension irrépressibles frappent là où ça fait du bien. Antoine Baschung à la batterie semble plus bourrin que jamais, se défonçant jusqu’au bout d’un rappel purement glorieux… où les instruments finissent tous enchevêtrés dans un chaos infâme, comme si nous assistions à leur toute dernière fois.

Texte et photos © erisxnyx pour STBC
Remerciements à la Maroquinerie

Partager:

  • Twitter
  • Facebook
  • Google

J’aime :

Aime chargement…

Sur le même thème

cc

Les commentaires sont fermés.