Welcome to SpiceShop Theme

Sea summo mazim ex, ea errem eleifend definitionem vim. Ut nec hinc dolor possim mei ludus efficiendi ei sea summo mazim ex.

CALEXICO + The Barr Brothers (26/04/15) – Le Trianon

CALEXICO + The Barr Brothers (26/04/15) – Le Trianon

Dimanche dernier, le Trianon offrait une sublime soirée sous le signe de la chaleur et de l’union des talents.

Les BARR BROTHERS ouvrent le bal tout en beauté et sensibilité à 19h30. L’audience qui a peiné à pénétrer la salle faute d’une organisation au point, tombe quasi instantanément sous le charme des Montréalais. La scène est particulièrement chargée et constitue un parcours visuel passionnant : Wurlitzer, harpe, contrebasse, et même ce qui semble être une roue de vélo en guise de cymbale se marient à merveille autour de l’émotion à fleur de peau de Brad Barr. On regrette presque la courte demi-heure accordée à ce quartet folk, tant l’intensité et la finesse du set résonnent et dessinent des sourires un peu partout entre la fosse et les balcons.

Trente minutes de changement de plateau pendant lesquelles les membres de CALEXICO apposent main à la pâte, et l’atmosphère du Trianon se réchauffe subitement. Éclairages solaires, rythmes hispanisants, convivialité, prestance scénique : tout est réuni pour une performance merveilleusement orchestrée. Si Martin Wenk et Jacob Valenzuela tirent quasiment à pile ou face pour entamer le solo de trompette, c’est tout en bonne humeur manifeste et franche générosité que les morceaux s’enchainent. A noter la présence féminine d’Amparo en provenance exceptionnelle de Barcelone, qui ajoute une note authentique sur les textes en espagnol par son coffre époustouflant, de part et d’autre du set. Les fondateurs du groupe Joey Burns et John Convertino se régalent, Paul « DePedro » Niehaus se balade sur les planches le riff accrocheur au bout des doigts…

 

 

Parmi les 5 titres du rappel en feu d’artifice, Amparo et trois membres des Barr Brothers rejoignent la scène pour une interprétation de « Con Toda Palabra » à dix talents se répondant à merveille. S’ensuit l’inusable « Guero Canelo » reprise en chœur par toute la salle dans un moment de grâce infinie, puis la douce « Follow The River » en au-revoir final, clôturant la soirée comme elle achève le dernier album Edge of The Sun.

Photos et texte © erisxnyx pour STBC
Remerciements à J. Spellanzon et City Slang

About these ads

Partager:

  • Twitter
  • Facebook
  • Google

J’aime :

J’aime chargement…

Sur le même thème

cc

Les commentaires sont fermés.