COBALT CRANES + TALL JUAN (04/02/16) – La Mécanique Ondulatoire

COBALT CRANES + TALL JUAN (04/02/16) – La Mécanique Ondulatoire

Nous assistions à une soirée assez exaltée jeudi dernier à ‘la Méca’, reproduisant la chaleur de Buenos Aires puis celle de Los Angeles dans le plus pur esprit garage.

L’argentin Juan Zaballa se prévaut, dès ses premières notes, de quelques fans agglutinés aux premiers rangs, voire dans la quasi-totalité de la cave du Passage Thiéré. Ça parle espagnol, ça rigole franchement tout du long, et ça connait la plupart des morceaux sur le bout des doigts. Un grand moment de partage, qu’on l’observe à l’écart ou en plein cœur du pogo. Car le TALL JUAN et ses deux complices sur scène captivent savamment, aidés d’une guitare sèche ‘pluggée’, une basse et une batterie : recette simple, auditoire acquis, bière qui vole !

Si la salle se vide un peu ensuite, comme pour évacuer une saturation de jauge rock’n’roll, elle accueille chaudement les américains de COBALT CRANES dont c’est ce soir le premier concert parisien. Ravis d’être là, autant que le public, qui virera dans l’hystérie la plus totale en moins d’une heure de show, à base de slams comme si tout le sol trempé ne faisait plus envie. La vocaliste Kate Betuel se plaît dans ce qui se rapproche d’un circle pit, tandis que le bassiste demande une clope qu’il n’aura pas… Les morceaux s’enchaînent et se ressemblent un peu pour un concert pas absolument inoubliable, néanmoins parfaitement agréable.

Texte et photos : © erisxnyx pour STBC
Remerciements à la Mécanique Ondulatoire

Partager:

  • Twitter
  • Facebook
  • Google

J’aime :

Aime chargement…

Sur le même thème

cc

Les commentaires sont fermés.