BLACK MARKET KARMA + YOU SAID STRANGE + CALLAS TEBALDI (08/10/15) – Olympic Café

BLACK MARKET KARMA + YOU SAID STRANGE + CALLAS TEBALDI (08/10/15) – Olympic Café

On ne va pas vous faire un énième dessin : tous les concerts organisés par DEAD BOY auxquels nous avons eu le privilège d’assister se révèlent des moments exceptionnels ; au gré d’une prog 100% impeccable. Impossible pour nous de ne pas assister donc à cette Psych Nite en compagnie des Haut-Normands de YOU SAID STRANGE, moult fois encensés sur ce site ces derniers mois, de BLACK MARKET KARMA, formation issue d’un obscur espace-temps entre Londres et Paris et accessoirement liée à ce bon vieil Anton Newcombe, ainsi que de CALLAS TEBALDI, grande découverte pour nous ce soir en forme d’émerveillement exponentiel.

CALLAS TEBALDI ouvre donc la soirée. Alors qu’ils fignolent leurs balances à notre arrivée, nous scotchons immédiatement sur la finesse de leurs essais… Il s’est passé un truc incroyable lors de leur prestation ce soir. Sachez que leur nom fait référence à une légendaire rivalité entre deux divas soprano des années 50, la Callas donc, et Renata Tebaldi, suite à un concert dont elles partageaient l’affiche et qui ne s’est pas déroulé comme prévu. Ce soir à l’Olympic, le matos était plutôt excellent, d’ailleurs proposant toute la soirée une qualité acoustique assez exceptionnelle pour une cave du quartier de la Goutte d’Or. Néanmoins, ironie majeure sur les thèmes de l’ego et du vocal : Octave Meynieux au chant a bénéficié de plusieurs décharges électriques au micro, ce qui a entrainé un set majoritairement instrumental aux effluves amères, le tout ébloui par un puissant projecteur vidéo installé au bord de la scène.

MAIS VOILÀ : sont nées d’imperceptibles étincelles merveilleuses malgré cet accroc désolant, entre distorsions toutes fines, batterie tantôt aérienne et lourde, claviers toujours justes, guitare/basse distinctes et s’enveloppant mutuellement… Ce subtil mélange d’incertitudes et d’onirisme dont nous sommes témoins sur les 5 morceaux joués ce soir nous rappelle l’essentiel, ce pourquoi on aime un excellent concert psyché : cette alchimie de l’équilibre qui se forme sous nos yeux, délivrant la salle des aléas vers une évasion stupéfiante. Allez faire un tour sur leur Soundcloud et tombez par exemple sur « Into Dust » qui a clôt leur setlist ce soir, vous faire une idée.

Une petite pause et nous retrouvons les copains de YOU SAID STRANGE. Qu’ajouter à nos précédentes impressions ? Ces garçons sont simplement époustouflants à générer d’immenses vagues californiennes et ondes hypnotiques à la BJM, telles qu’ils pourraient être tête d’affiche d’un prochain Austin Psych Fest sans qu’on en sourcille d’étonnement. La splendide « Saint Enoch » ouvre le set, suivie de l’entêtante « Get Out » sur laquelle les timbres de Martin et Eliot se chevauchent à la perfection. L’inédite « Just Wait » suit avec brillance et élégance ; tandis que l’ enchaînement « Halo » disponible sur l’EP avec la nouvelle « Extended » (en dernier titre prévu compte tenu du timing serré) aurait pu laisser sur la langue un arrière-goût divin en final… Mais il reste un peu de temps, et une fan devant voit son souhait exaucé sur une « Rivers » toujours aussi grandiose en live. Il est des groupes dont on ne peut plus d’attendre les nouveaux enregistrements ; et le déroulé de ce soir nous fait carrément saliver.

Le temps de remonter prendre l’air et nous retrouvons Octave Meynieux cette fois à la basse, toujours plutôt low profile, tandis que Stan Belton et les autres loulous rigolent franchement devant le public désormais complètement déchaîné. Effondrements aux premiers rangs, bière qui coule, joie et déhanchements : BLACK MARKET KARMA nous ont autant enchantés dans cette salle compacte qu’ils ont peiné à nous accrocher sur la longueur depuis la grande scène extérieure de Giverny deux semaines plus tôt. Sans doute la proximité immédiate d’un public ardent joue-t-elle en leur faveur. Sur une synthwave à tensions tenant de la sorcellerie, on sent le plaisir de jouer à chaque riff, ce jusqu’à la fin de la bien nommée et merveilleusement interminable « Semper Fi », et des 12 coups de minuit qui nous signalent que plus de 3 heures se sont déjà écoulées sur cette Terre lors de cette Psych Nite géniale.

Texte et photos : © erisxnyx pour STBC
Remerciements éternels à Dead Boy

Partager:

  • Twitter
  • Facebook
  • Google

J’aime :

J’aime chargement…

Sur le même thème

cc

Les commentaires sont fermés.