Archive dans juillet 2018

PLAYLIST #30

Du retour attendu de TAME IMPALA, celui beaucoup moins (mais tout aussi jouissif) de THEE OH SEES en passant par l’indispensable SUFJAN STEVENS. Beaucoup de guitares énervées et quelques douceurs apaisantes dans notre nouvelle playlist. Partager: Twitter Facebook Google J’aime : Aime chargement… Sur le même thème

PLAYLIST #49

Cette nouvelle playlist est marquée par le retour de THE KILLS, qui livrent certainement pas le meilleur single possible, mais le bonheur de les ré entendre suffit. De retour également, l’indispensable RICHARD ASHCROFT, la douce BAT FOR LASHES, nos chouchous catalans THE LIMINANAS, JAKE BUGG et sa voix que l’on aime détester, ainsi que les

Lire la suite

OTHER LIVES (29/02/16) – Le Cabaret Sauvage

Que n’a t’on pas déjà dit sur OTHER LIVES dans nos colonnes que nous puissions ajouter à propos de leur venue au Cabaret Sauvage en ce froid lundi de février. Les américains aiment Paris, beaucoup, et le public ne s’y est pas trompé en venant savourer leurs immenses mélodies dans un cadre qui sied parfaitement à

Lire la suite

HANNI EL KHATIB (04/03/15) – La Gaîté Lyrique

On a vu double à la Gaîté Lyrique mercredi dernier…la soirée démarre avec des jumeaux venus tout droit de Newcastle : GALLERY CIRCUS et ça envoie bien ! Un set live emmené par un binôme guitare/batterie, mélangeant indie-blues-rock et qui transpire la puissance, l’intensité et la passion. Les frères Ross relèvent haut la main le

Lire la suite

PLAYLIST #44

Une heure quinze pour 19 titres. Notre nouvelle playlist regroupe les nouveautés de ces deux dernières semaines plus quelques titres qui nous avaient échappé. TY SEGALL qui reprend T-REX, le deuxième single du prochain LP de MONEY, GRAND BLANC qui dévoile un bout de son album, le retour de NADA SURF, des singles de Noel

Lire la suite

METZ (05/03/15) – Point Ephémère

Si l’on en croit la définition du dictionnaire, le « blast » est l’effet du souffle produit sur l’organisme par une explosion. A cette définition, on pourrait donc à présent ajouter le groupe canadien METZ, dont l’analogie anglophone ne laisse maintenant plus aucun doute ! Avant de subir le choc, le Point Éphémère s’est déjà quasiment rempli, accueillant

Lire la suite