Welcome to SpiceShop Theme

Sea summo mazim ex, ea errem eleifend definitionem vim. Ut nec hinc dolor possim mei ludus efficiendi ei sea summo mazim ex.

THE WAR ON DRUGS (26/05/14) – La Flèche d’Or

THE WAR ON DRUGS (26/05/14) – La Flèche d’Or

Concert complet à la Flèche d’Or pour les américains de THE WAR ON DRUGS venus défendre leur troisième LP « Lost In The Dream » aux critiques élogieuses.

Pour patienter le groupe QUILT de Boston nous fait passer un très agréable moment. Un psyché rock bien senti, mélodique et planant,  habillement mené par Anna Fox Rochinski et Shane Butler, tous deux chanteurs/guitaristes. Un set d’une trentaine de minutes qui nous a mis l’eau à la bouche avant le retour annoncé du groupe en tête d’affiche à la rentrée.

Alors que la salle c’est transformée en fournaise, THE WAR ON DRUGS arrive discrètement sur scène. Adam Granduciel, gratteux/vocaliste et même producteur du dernier album, ne va pas lâcher le public une seule seconde au cours d’un set sans fioriture mais diablement efficace. Si la musique du groupe n’a rien de révolutionnaire en lorgnant facilement du côté de Dylan ou Springsteen, l’ensemble est tellement cohérent et sincère qu’il suffit à notre bonheur d’un soir. Parce que la musique n’a pas besoin d’être sophistiquée pour être jouissive, parce qu’un bon solo à rallonge bien amené sera toujours excitant en live, parce qu’un couplets/refrain bien écrit ne demande pas forcément une complexité instrumentale, parce que TWOD nous fait sentir simplement bien …. L’évidence du single « Red Eyes » et de sa nappe de claviers, nous conforte dans l’idée qu’il est l’un des plus efficace de l’année en cours.

Quand le tempo se réduit ( « Disappearing« ) la tension ne retombe pas pour autant et c’est pour mieux nous replonger dans des envolées rock (« Under the Pressure« ) qui transforment la rue de Bagnolet en route 66. On note la présence d’un saxo, justement utilisé, qui apporte une densité supplémentaire en se mêlant parfaitement à l’orchestration.
Liberté et insouciance, quand la musique arrive à procurer ses instants d’évasion on comprend mieux pourquoi on l’aime si fort. Le set se termine sur l’épique « In Reverse« , A.Granduciel crie sa joie d’être là et immortalise la scène, son public et cette soirée savoureuse avec un Polaroïd : instantané et magique.

Remerciements à La Flèche d’Or
Photos ©STBC

Partager:

  • Twitter
  • Facebook
  • Google

J’aime :

J’aime chargement…

Sur le même thème

cc

Les commentaires sont fermés.