THE VACCINES (07/10/15) – La Cigale

THE VACCINES (07/10/15) – La Cigale

Après un passage par La Flèche d’Or en mars dernier pour promouvoir la sortie de leur troisième album « English Grafitti » (+ Solidays en juin), THE VACCINES revenait pour une date à La Cigale.

Première constatation pré concert : les anglais ont du mal à remplir. De nombreuses invitations circulaient quelques jours avant la date et on peut penser qu’un nombre non négligeable de « non payant » étaient du rendez-vous. Avec un premier album (What Did You Expect from The Vaccines ? 2011) remarquable qui a accompagné bon nombre de nos soirées et un second l’année suivante, mieux produit et bourré de « hit singles », les VACCINES peinent avec leur troisième LP. Une prise de risque assumée avec des titres plus pop, enregistrée et produit aux Etats-Unis qui donne un disque très inégal, souvent trop éloigné de leurs racines rock britannique tendance rétro.
Un troisième concert parisien en sept mois plus un disque décevant, le manque d’enthousiasme pour la billetterie semble s’expliquer.

Avez-vous vu cela : Concours : PAPIER TIGRE à Petit Bain

Second constat pendant le concert : Justin Hayward-Young est un chanteur médiocre. Pour les avoir déjà vu par le passé sur scène, on savait très bien que l’on ne pouvait pas attendre des miracles de sa part. Mais mercredi soir à La Cigale, la faiblesse de sa voix nous a gâche en partie la fête. Du coup , malgré tout l’allant du guitariste Freddie Cowan, le concert peine à nous intéresser vraiment. Ce n’est pas faute d’essayer pourtant avec des titres comme « Wreckin’ Bar (Ra Ra Ra) », « Ghost Town » ou « Bad Mood », on a beau se déplacer dans la salle pour espérer une meilleure écoute mais rien ne se passe …. On arrive tout de même à se dandiner sur l’hymne « Teenage Icon » et le final « I Always Knew » + « If You Wanna » avant que notre chanson vénérée « All In White » soit passée à la moulinette vocale. Notons la bonne idée d’une version acoustique de « No Hope » pour lancer un rappel de trois titres plutôt efficaces.

A voir aussi : GRAND BLANC : le sombre romantisme

Dernier constat post concert : le public semble unanimement heureux à la sortie. En laissant traîner l’oreille il y a bien quelques avis contraires mais , et n’est ce pas là l’essentiel après tout (?), THE VACCINES semble avoir donné du bonheur aux gens. Si l’on exclu la frange de fanatiques forcément pas objective, on se dit que l’on est peut être un peu trop sévère ou bien que les performances de haute volée auxquelles on a récemment assisté, ont tout simplement fait grimper notre niveau d’exigence.

Photos © erisxnyx pour STBC
Texte © STBC
Remerciements à Sony Music et Alias

Partager:

  • Twitter
  • Facebook
  • Google

J’aime :

J’aime chargement…

Sur le même thème

cc

Les commentaires sont fermés.
Copyright © 2019- Spintheblackcircle